AYURVEDA et COVID-19

Selon l’Ayurvéda, la graine ne pousse que dans un sol fertile et, pour une maladie infectieuse, de plus une virose, le sol fertile est un affaiblissement de la force digestive et de l’immunité.

 

A part les consignes d’hygiène indiquées par les autorités, qui ont pour but de réduire la transmission du virus, des plantes et formulations ayurvédiques permettent d’une part de renforcer l’organisme pour qu’il se défende, et de l’autre de combattre le virus.

 

Recommandations pour le public 

  • Nasya: Une goutte d’huile de sésame ou de anu tailam dans chaque narine une à deux fois par jour
  • Dans l’alimentation et les boissons: basilic (tulsi), gingembre (ardraka), curcuma (haridra)
  • Formulation ayurvédique: Cyavanprash, 1 cuillère à soupe / jour

 

Recommandations pour les médecins et praticiens de médecine ayurvédique 

Plantes médicinales:

  • neem (Azadirachta indica)
  • amla (Emblica officinalis)
  • guduci (Tinospora cordifolia)
  • ashwagandha (Withania somnifera)
  • yashtimadhu (Glycyrrhiza glabra)

 

Un expert OMS de l’Ayurvéda (A. Morandi) nous rend attentif sur le fait que des études in vitro1,2 montrent l’effet anti-SARS de Glycyrrhiza glabra (licorice, yashtimadhu) et corroborent les concepts ayurvédiques :

Les caractéristiques de COVID – 19 sont ushna (chaud) et ruksha (sec) alors que Glycyrrhiza glabra a des qualités shita (froid), snigdha (humide) et guru (lourd), ce qui en fait un remède de choix.

 

Gerold Hoever†, Lidia Baltina,‡ Martin Michaelis,† Rimma Kondratenko,‡ Lia Baltina,‡ Genrich A. Tolstikov,‡, Hans W. Doerr,† and Jindrich Cinatl, Jr.*†, Antiviral Activity of Glycyrrhizic Acid Derivatives against SARS-CoronavirusJ, Med. Chem. 2005, 48, 1256-1259

J Cinatl, Glycyrrhizin, B Morgenstern, G Bauer, P Chandra, H Rabenau, H W Doerr, An active component of liquorice roots, and replication of SARS-associated coronavirus, The Lancet, 2003, Vol 361

 

 




FMTA - Fédération de Médecine et de Thérapie en Ayurvéda

© 2020 FMTA | TOUS DROITS RÉSERVÉS